Rédacteur : C. Courrier
2015_00_031 (Inscription nouvelle)

Épitaphe de Sextia Verecunda

Concordance(s) : EDR150922

Publication(s) :

J. Carbonell Manils, "Inscripciones inéditas del Phrygianum y de las necrópolis vaticanas (Girona, Arxiu de la Catedral, ms. 69 de pere Miquel Carbonell)", ZPE, 194, 2015, p. 266, n° 13, photo d'archive.

Provenance : Roma, Rome, Roma, ville métropolitaine de Rome Capitale, Italie.

Découverte : Au Vatican.

Conservation : Perdue.

Texte : Latin. Épitaphe.


Dis Manibus,

Sextia Verecunda

Sex(ti) lib(erta) fecit

sibi et

Clodio ˹B˺lasto, co<n>iugi

suo, liberisque suis,

h(oc) m(onumentum) h(eredes) n(on) s(equetur).


Commentaire : L’inscription apparaît dans une sylloge de Pere Miquel Carbonell (Barcelone, 1434-1517). Compilé entre 1475 et 1510, le codex contient les textes d’inscriptions de Rome envoyés à Carbonell. Le lieu mentionné à propos de cette épitaphe, In Sancto Petro post Palatium, est sans doute celui du remploi, quoique l’inscription provienne certainement d’une zone funéraire proche. L. 5 : l’a. considère Flasto comme une erreur de Carbonell ou du copiste originel, peut-être liée à l’état de la pierre.