Rédacteur : S. Estienne
2015_03_004 (Inscription nouvelle)

Dédicace d’un balneum par deux quattuoruiri

Publication(s) :

M. Chelotti, "Una vicenda istituzionale. Il caso di Aceruntia", SCO, 61-1, 2015, p. 180-185,
http://www.academia.edu/34052455/Una_vicenda_istituzionale_il_caso_di_Aceruntia_in_SCO_61_2015.

Provenance : Regio III, Acerenza, Aceruntia, province de Potenza, Italie.

Découverte : 2011. Lors de la réfection du pavement de la via Dante Alighieri.

Conservation : Collection privée.

Support : Bloc. Rectangulaire. Calcaire. Retaillé à gauche.

38 x 64 x 15

Ecriture : Capitales. Régulières, larges. 3,5 cm. Points triangulaires.

Mise en page : Soignée, alignée à gauche.

Texte : Latin. Dédicace de monument.


P(ublius) Baius L(uci) f(ilius) Ruf(us), M(arcus) Lucius M(arci) f(ilius) +[---],

IVuir(i), balneum, ahena, fistu[las]

labrum, castellum, piscin[am]

d(e) d(ecurionum) s(ententia) f(aciunda) c(urauerunt) eid(em)que prob[arunt].


Commentaire : L’inscription atteste l’existence de quattuoruiri, alors que jusqu’ici on ne connaissait à Aceruntia que des duouiri (CIL, IX, 6173). On peut faire l’hypothèse qu’au sortir de la Guerre sociale, la cité devient un municipe administré par des quattuoruiri ; le changement institutionnel a pu se faire plus tard, sous l’influence du modèle voisin de la colonie de Venosa. Attestation d’un établissement de bain, inconnu par ailleurs, auquel se rattache probablement la piscina restaurée plus tard par les duouiri (CIL, IX, 6173).

Datation : Milieu du Ier s. a. C., d'après l'écriture et le formulaire.