Rédacteur : G. Bernard
2014_16_001 (Inscription révisée)

Hommage au duumuir Quintus Fabius Rusticus

Concordance(s) : CIL, II, 1090 = CILA, II, 298 = AE, 2014, 608 = HEp (online) 495 = TM 220588

Publication(s) :

G. González Germain, "Un duovir en Ilipa (Alcalá del Río) : CIL II 1090 a la luz del manuscrito de Porras de la Cámara", Habis, 45, 2014, p. 243-254, dessin,
http://institucional.us.es/revistas/habis/45/13%20Gerard%20González%20Germain%20habis%2045.pdf.

Provenance : Bétique, Alcalá del Río, Ilipa Magna, province de Séville, Espagne.

Découverte : En remploi dans l'église Santa Maria d'Alcalá. Perdue, l'inscription est analysée et révisée grâce à la redécouverte d'un manuscrit.

Conservation : Alcalá del Río. Église Santa Maria, perdue.

Support : Base. Avec base moulurée et couronnement. Marbre.

125 x 45 x ?

Texte : Latin. Inscription honorifique.


Q(uinto) Fabio C(ai) f(ilio) Q(uinto) n(epoti)

Gal(eria) Rustico MAR-

NO Valer(io) Cinnae

Luciano p˹r˺ae˹f˺(ecto)

fab˹r˺[u]m Romae

(duo)uir[o ---]+[---]R

pon[t](ifici) Aug(usti) ROMAN-

V[---]M

A[---]NEMA

˹e˺[x testame?]nto

Fabia Quinti˹lli˺a˹na˺ ?

ba[sim et st]a˹tua˺m ?

posuit.


Commentaire : Relecture d’après un manuscrit de Porras de la Cámara (m. 1616). Le monument fut probablement offert à un magistrat municipal par une femme de sa famille. Ce personnage, au polyonyme remarquable, a d’abord atteint le sommet de la carrière locale (le duumvirat et un sacerdoce, équivalent en Bétique du flaminat municipal). Il aurait, ensuite, été praefectus fabrum à Rome, ce qui lui ouvrit les portes de l’ordre équestre.

Datation : IIe s. p. C.