Rédacteur : K. Marmouri
2015_57_057 (Inscription nouvelle)

Marque d’une officina

Publication(s) :

A. Chérif, "Prospections archéologiques et découvertes épigraphiques dans la région de Bou Arada (Tunisie)", dans L’Africa Romana. Atti del XX Convegno Internazionale di studi, Alghero-Porto Conte Ricerche, 26-29 settembre 2013, P. Ruggeri éd., Rome, 2015, p. 1396-1397, photos.

Provenance : Afrique proconsulaire, Henchir Gattoucia, gouvernorat de Siliana, Tunisie.

Découverte : 2012. Remployé dans une ferme construite sur le site.

Support : Bloc. Parallélépipédique. Calcaire.

138 x 50 x 36

Champ épigraphique : 30 x 39. Dans une tabula ansata incisée.

Ecriture : Capitales carrées, avec quelques formes rustiques. 4-5 cm. Ponctuation.

Mise en page : Mise en page maladroite. Les lettres de la l. 3 tassées vers la gauche et suivies d’un vacat.

Texte : Latin. Marque d'atelier.


Ex oficin-

a Modi Iu-

liani.


Commentaire : L. 1 : oficina pour officina. D’après l’a., même si M est légèrement décalé par rapport à ce qui suit, il faudrait se garder de lire à la l. 2 M(arci) Odi(i). Plusieurs textes de la région de Bou Arada mentionnent des officinae. Dans le cas présent, il s’agirait d’un atelier de taille de pierres, qui aurait approvisionné en blocs travaillés le chantier d’un édifice. Ce serait dans son appareil qu’était intégrée, à l’origine, la pierre de taille gravée. L’auteur n’exclut pas non plus la possibilité que la pierre provienne du lieu de sa production.

Datation : IIe s. p. C.