Epigraphica Romana
ANHIMA
Rédacteur : B. Rossignol
2016_22_005 (Inscription révisée)

Épitaphe de Modesta, fille de Namuta, et d'une autre personne

Concordance(s) : CIL, XII, 1433 = AE, 2016, 1021

Publication(s) :

B. Rémy, J.-M. Mignon, D. Lavergne, J. Charles, "Inscriptions inédites, révisées et retrouvées de Vaison-la-Romaine et du Crestet (Vaucluse)", BAP, 37, 2016, p. 29-30, n° 2, photo.

Provenance : Gaule narbonnaise, Vaison-la-Romaine, Vasio, Vaucluse, France.

Découverte : Signalé en 1876. Route de Villedieu.

Conservation : Vaison-la-Romaine. Au quartier du Plan, chez un particulier.

Support : Bloc. Rectangulaire. Mollasse. Recreusé pour servir de sarcophage ou d'abreuvoir.

44 x 217 x 61

Champ épigraphique : 26,5 x 200. mouluré.

Ecriture : Belles lettres, profondément gravées. Le premier I de la l.2 est long. l. 1 : 11 l. 2 : 7,5 et 6 pour le H. Points triangulaires.

Texte : Latin. Inscription funéraire.


Modesta, Namutae fil(ia), [sibi ? et ---, marito ?]

suo, uiua, fecit. H(oc) m(onumentum) [h(eredes ou -eredem) n(on) s(equitur)].


Commentaire :

Le texte se poursuivait à droite sur un autre bloc aujourd'hui perdu. Namuta, nom celtique rare, ne se retrouve en Narbonnaise qu'à Vaison sur CIL XII, 1435 où il doit s'agir de la même personne, mais qui constitue bien une inscription différente (pace AE 2003, 1106) [Le manuscrit du Chevalier de Gaillard donne un troisième texte proche de ces deux inscriptions : H. Rolland, P. Veyne, Latomus, 15-1, 1956, p.40-41].

Datation : Ier s., D'après le monument.