Epigraphica Romana
ANHIMA
Rédacteur : C. Courrier
2016_07_Lorium 01 (Nouvelle étude)

Une dédicace à Bona Dea relocalisée à Lorium

Concordance(s) : CIL, VI, 58, EDR153387

Publication(s) :

S. Panciera, "Bona Dea Romana", Antichità Altoadriatiche, 85, F. Mainardis éd., 2016, p. 549.

Provenance : Regio VII, Castel di Guido, Lorium, Italie.

Conservation : Braunschweig. Herzog Anton Ulrich-Museum (inv. n. AS27).

Support : Plaque. Rectangulaire. Marbre. Tabula pseudoansata ornée d'un double sillon et de losanges.

12 x 18,5 x 1,8

Ecriture : Points circulaires.

Mise en page : Centrée.

Texte : Latin. Dédicace religieuse.


Cicereia Orestis

lib(erta) Elegans

Bonae Deae sacrum.


Commentaire :

Inuenta ad uiam Aureliam in praedio nescio quo Octauii Falconieri, qui Gudio donum dedit, cette dédicace avait été attribuée par Henzen et tous ses successeurs au suburbium de Rome. L'hypothèse est improbable dans la mesure où aucun domaine ayant appartenu à Ottavio Falconieri (1636-1675) n'est connu sur la uia Aurelia à proximité de la Ville. En revanche, il en posséda plusieurs de grande taille à hauteur du XVIIIe mille de la même voie, près de Castel di Guido e à Torre in Pietra. Selon l'a., cette inscription doit donc être attribuée à Lorium et non à Rome. À l'époque républicaine, la gens Cicereia était de rang sénatorial. Le cognomen du patron, même grec, fut porté par plusieurs sénateurs, en particulier au sein de la gens Aurelia. Il pourrait donc s'agir d'un notable. 

Datation : 1re moitié du Ier p. C., D'après le support, le décor et l'écriture..