Epigraphica Romana
ANHIMA
Rédacteur : G. Frija
2016_44_002 (Inscription nouvelle)

La cité de Nysa honore le procurateur Domitius Philippus

Publication(s) :

E. N. Akdoǧu-Arca, "The Procurator Domitius Philippus and Nysa ad Maeandrum in the First Half of the 3rd Century AD", Philia, 2, 2016, p. 152-162, photographies.

Provenance : Asie, Sultanhisar, Nysa, province d'Aydın, Turquie.

Découverte : 1998. Durant les fouilles de l'agora.

Conservation : Nysa. Sur l'agora.

Support : Base de statue. Calcaire. Le bloc a été retaillé pour être réemployé. La partie droite est perdue ; sur le côté gauche, un trou de fixation a été percé..

117 x 53 en bas, 45 au milieu, 27 en haut x 40

Ecriture : 4 à 5 cm pour les 11 premières lignes ; 3 à 3,5 cm pour les lignes 12 à 15.. Ligature(s) : HN (l.11) ; ΜΕ (l.12) ; ΜΜ (l. 15).

Mise en page : Le texte est centré. Il est divisé en deux parties : un vacat sépare les lignes 1 à 11 des lignes 12 à 15, gravées en plus petit..

Texte : Grec. dédicace d'une statue.


Δομί[τιον]

Φίλιππ̣[ὸν]

τὸν κρά[τιστον]

ἐπίτρο̣[πον]

δουκην̣[άριον]

τοῦ Σεβα̣[στοῦ]

ἡ λαμπρο[τάτη]

Νυσαέων π̣[όλις]

τὸν ἑαυτῆ̣[ς]

κτίστην κ[αὶ]

λογιστήν.

ἐπιμελησαμέ[νων]

Μ. Αὐρηλίου Αττάλο[υ]

πρώτου ἄρχοντος κ̣α̣[ὶ]

τῶν γραμματ[έων].


La très illustre cité de Nysa (a honoré) Domitius Philippus, le très excellent procurateur ducénaire d'Auguste, son fondateur et logistes.

M. Aurelius Attalos, premier archonte, et les secrétaires, se sont chargés (de l'érection de la statue).

Commentaire :

Le premier archonte M. Aurelius Attalos est peut-être le même Attalos qui est honoré par le conseil, le peuple et la gérousie de Nysa aux côtés de son père M. Aurelius Apollonios et de son frère Apollonios, ce dernier ayant été identifié à un monétaire de l'époque de Maximin [ces noms étant particulièrement banals, il convient de rester prudent sur cette proposition de reconstitution prosopographique]. Quant à Domitius Philippus, le fait qu'il soit ducénaire oriente vers une fonction importante : il s'agit donc vraisemblablement d'un procurateur de la province d'Asie, que l'éditeur propose d'identifier à Cn. Domitius Philippus (PIR2 D 157), dux en Egypte et préfet des vigiles au début des années 240. Ces deux propositions, si elles sont correctes, permettent de dater l'inscription des années 230.

Le titre de ktistès indique que Domitius Philippus, en tant que corrector de la cité, a eu une activité évergétique, mais la nature de celle-ci ne peut pas être précisée. 

Datation : Première moitié du IIIe s. p. C., Prosopographie.