Epigraphica Romana
ANHIMA
Rédacteur : B. Rossignol
2016_19_001 (Inscription révisée)

Inscription routière

Concordance(s) : CIL, XII, 12*

Publication(s) :

P. Leveau, P. Reynaud, "Le bâtiment routier du col de Montgenèvre (Hautes-Alpes). Fouille archéologique et patrimonialisation d'une traversée alpine", Gallia, 73-1, 2016, p. 129-130, photo.

Bibliographie(s) :

C. Letta, "L'iscrizione monumentale del Monginevro (Alpis cottia) : possibile ricostruzione di un falso riabilitato (CIL XII 12*)", Studi classici e orientali, 64, 2018, p. 323-338.

Provenance : Alpes cottiennes, Montgenèvre, Mons Matrona, Alpis Cottia, Hautes-Alpes, France.

Découverte : 1708. Lors de la reconstruction de l'église incendiée.

Conservation : Aspres-sur-Buëch. Musée de Gap.

Support : Bloc. Calcaire ou dolomie. Brisé de tous les côtés.

53 x 61 x 55

Texte : Latin. Inscription routière.


------

[--- ex I]ṭalia pe[r Alpes]

[in p]ṛovin[ciam ---]

[--- li]be[rali- ---]

------


Commentaire :

Publiée, de manière fautive, par le curé Albert en 1783, l'inscription fut jugée fausse par le CIL. Un fragment en avait pourtant été redécouvert en 1881, mais les érudits locaux se disputèrent aussi sur son authenticité. L'examen du fragment, dans le contexte d'un bilan archéologique à propos du col du Montgenèvre plaide pour l'authenticité de l'inscription. S'il est assuré que l'inscription concernait un aménagement de la voie alpine, son interprétation reste difficile compte tenu de la nature très lacunaire du fragment concerné.[Nous ne donnons que la partie qui semble la plus assurée au regard du fragment et du texte donné par Albert. En dernière ligne on peut songer à liberalissimus ou à la mention d'un liberalitas. C. Letta a proposé depuis une reconstitution de l'inscription à partir des lectures du curé Albert, mais en l'absence d'un retour rigoureux au texte original d'Albert et faute d'avoir identifié les sources livresques de la réécriture érudite opérée par le curé, la reconstitution proposée nous semble fondamentalement erronée]

Datation : mi Ier s. p. C. - IIIe s. p. C..