Rédacteur : N. Laubry
2015_10_012 (Inscription révisée)

Tuile inscrite relative à une livraison de briques

Concordance(s) : AE, 1978, 366 = EDR077193 = HD004832

Publication(s) :

I. Di Stefano Manzella, "La locatio operis figulini assegnata nomine domini et conductoris a Celer in Casilinum (228 d. C.)", ZPE, 196, 2015, p. 265, n° 2, photo.

Provenance : Regio X, Vérone, Verona, province de Vérone, Italie.

Découverte : Via Legnago, au sud de la ville, près d’une voie en direction de Bovolone.

Conservation : Vérone. Musée archéologique.

Support : Tuile. Rectangulaire. Terre cuite. Excavation près du bord sup., interprétée comme marque des pouces ou des doigts pour la probatio.

41 x 28 x 5,5

Ecriture : Capitales tendant à la cursive. II = E. Ponctuation.

Mise en page : Texte justifié à gauche. Vacat au milieu du numéral (l. 6).

Texte : Latin.


Vrb(e)

act(um),

reg(estum)

pag(o)

Iust(---)

CCXX.


Fait dans la ville (de Vérone), enregistré au pagus, Iust(---) (fabriquera) 220 (tuiles). (Traduction d'après l'a.)

Commentaire : Interprétée par le premier éditeur comme une borne de limitation de centurie (vrb(anus) | act(us) | reg(ioni) | pag(is) | iust(us) : « actus de la ville valide pour la région et le pagus »), l’inscription serait plutôt la « fiche d’identification » d’une commande de 220 tuiles. L’obligatio aurait été conclue à Vérone (dont la mention serait sous-tendue l. 1), la regestio dans un pagus non autrement spécifié. L. 5 : il faudrait lire le nom de l’artisan et sous-entendre finget. L. 6 : après le nombre, lateres serait sous-entendu. [En l’absence de parallèle, ces propositions demeurent très hypothétiques. Pourquoi Iust(---) ne se rapporterait-il pas au pag(us) ?]

Datation : Ier - IIe s. p. C. (?).