Rédacteur : N. Laubry
2015_00_038 (Nouvelle étude)

Épitaphe de Q. Mucius Albanus et de ses proches

Concordance(s) : EDR101928

Publication(s) :

D. Velestino, La Galleria lapidaria dei Musei Capitolini, Rome, 2015, p. 52, n° NCE 730.

Bibliographie(s) :

C. Pietrangeli, "Supplementi al Corpus inscriptionum Latinarum", BCAR, 69, 1941, p. 184, n° 122.

Provenance : Roma, Rome, Roma, ville métropolitaine de Rome Capitale, Italie.

Conservation : Rome. Musées capitolins.

Support : Plaque. Rectangulaire. Marbre. Incisé.

15 x 44 x 3

Champ épigraphique : Délimité par des motifs végétaux incisés et stylisés.

Ecriture : Empattements marqués, barres horizontales des T curvilignes ; col. 1, l. 4 : L corrigé sur un ancien A ; col. 2, l. 1 : T grand et S nain. Ligature(s) : NT et TE (l. 2, col. 1) ; NI (l. 1, col. 2). Ponctuation.

Mise en page : Deux colonnes. Col. 1, l. 2, TE gravé sur la ligne de séparation entre les deux colonnes.

Texte : Latin. Épitaphe.


<Col. 1>

Q(uinti) Muci

Velinei uoluntate

testamento Q(uinti) l(iberti)

Albani

 

<Col. 2>

et eiusdem Albani

Romaniae (mulieris) l(ibertae)

Vrbanae

et Apti, pueri

annorum VI.


Commentaire : L. 2 : Velineius est un gentilice (Schulze, p. 99, 412 et 377) ; Velinus est attesté comme surnom (Kajanto p. 53 et 187). La succession des génitifs dans la colonne 2 soulève des problèmes d’interprétation. Une Romania Vrbana, épouse d’un Q. Mucius Vrbanus (?), apparaît dans l’inscription CIL, VI, 25452 (perdue). Vrbanus y porte un second surnom, mutilé, qui doit être restitué en [Venul]ineianus [on peut même se demander si la lecture [Vr]bani n’a pas été contaminée par le surnom Vrbana de Romania, et s’il ne faudrait pas plutôt lire [Al]banus]. En conséquence, Velineius serait plus vraisemblablement un gentilice. Le premier personnage mentionné se serait appelé Quintus Mucius Albanus, affranchi de Quintus. Il faudrait alors comprendre que uoluntate testamento ferait référence à un affranchissement et non à la cession du lieu sépulcral. La traduction serait donc « (emplacement) de Quintus Mucius Albanus, affranchi de Quintus par volonté testamentaire de Velineius (?), et (emplacement) de Romania Vrbana, affranchie d’une femme et (épouse) du même Albanus, et (emplacement) d’Aptus, âgé de six ans ».

Datation : Ier s. p. C., d'après l'écriture.